Un questionnement postmoderne (2)

Publié le par l'ami pierrot



DSC-0091.jpg

 

Lui (expliquant combien la démarche de l’artiste ne peut évidemment pas se résumer à la reproduction du réel, etc…), se dit en lui-même : « J’aimerais bien lui offrir tout à l’heure un verre à la cafétéria du musée... »

 

Elle (intéressée bien sûr par la question de la subjectivité de l’art, mais quand même…) : « J’aimerais bien qu’il m’invite à boire un verre à la cafétéria du musée… »

 

« Un intellectuel, c’est quelqu’un qui a trouvé quelque chose de plus intéressant que le sexe » (Aldous Huxley)

 

Publié dans Clins d'oeil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

daniele 18/12/2007 11:44

Sais-tu qu'il n'existe pas de muse pour la peinture?
eh oui ! elles sont au nombre de neuf , filles de Zeus et Mnémosyne, et se prénomment
CLIO(histoire)-MELPOMÈNE(tragédie)-THALIE(comédie)-CALLIOPE(poésie épique)-URANIE(astronomie)-EUTERPE(musique)-TERPSICHORE(danse et poésie lyrique)-POLHYMNIE(pantomine et poésie sacrée)-ERATO(poésie amoureuse).
Je comprends mieux pourquoi l'art moderne me laisse si souvent perplexe...
:-)