Top articles

  • L'homme au chapeau

    20 novembre 2006 ( #Ombres et lumière )

    (un feuilleton à suivre...) ombre n. f. I. 1. Obscurité provoquée par un corps opaque qui intercepte la lumière. L’ombre qui règne dans les forêts. ¶ Par ext. L’ombre, les ombres de la nuit, son obscurité. ¶ Fig., fam. Faire de l’ombre à quelqu’un: le...

  • "Il va neiger dans quelques jours..."

    26 décembre 2006 ( #Ombres et lumière )

    "Monsieur Spitzweg se souvient de ce poème de Francis James. Il était en cinquième. Le professeur avait parlé de maladresse volontaire, puis il était parti dans son explication de texte. Arnold ne l'avait pas suivi. Bien sûr, la neige, on pouvait l'espérer....

  • Passe-Muraille

    22 janvier 2007 ( #Ombres et lumière )

    « Les auto-portraits des photographes fourmillent, ils sont de toutes les époques, de toutes les écoles, de tous les moments d’une vie. Ni les écrivains, toujours préoccupés par les pesanteurs de l’autojustification, ni les peintres, pour qui cela relève...

  • L'amour est une conversation

    21 décembre 2006 ( #L'amour - toujours l'amour )

    Taormina (Sicile) " - Alors, monsieur Henri, ... l'amour qu'est-ce que c'est ? De nouveau, il se tut. Longtemps. et puis, soudain, sans se tourner vers moi : - L'amour est une conversation...L'amour c'est lorsqu'on ne parle qu'à l'autre. et lorsque l'autre...

  • A perdre haleine

    13 janvier 2007 ( #L'amour - toujours l'amour )

    "...c'est pour toujours et à jamais, c'est invraisemblable, époustouflant comme la joie de vivre nous étouffe, je n'ai jamais vécu çà, est-ce que tu ressens ce que je ressens ? tu ne pourras jamais m'aimer autant que je t'aime, non c'est moi qui t'aime...

  • L'amour, vu de dos

    14 février 2007 ( #L'amour - toujours l'amour )

    "Pour les amoureux, vraiment nous n'existons pas, rien n'existe, ils nous le font bien voir en refusant de nous voir. Mais leur jouissance de l'instant n'est pas si égoïste qu'elle ne soit en quelque façon communicative. Il y a un tel rayonnement dans...

  • Un amour sans objet

    25 février 2007 ( #L'amour - toujours l'amour )

    "Parfois la pluie me permet d'être amoureux sans objet. Un jour, le sang battant dans les tempes, le coeur tumescent, je révélai ma passion à un ami. Il me demanda l'identité de ma dulcinée. Je répondis que je ne la connaissais pas encore. Mais j'étais...

  • "N'attendre rien ni personne..."

    19 mars 2007 ( #L'amour - toujours l'amour )

    "On dit que l'amour est la seule chose à ne jamais chercher puisqu'on ne le trouve justement pas de cette manière. Alors, faut-il se planter au coin d'une rue, un printemps et un hiver, et n'attendre rien ni personne. Etre là avec ses seules ressources...

  • Au clair de lune

    26 mars 2007 ( #L'amour - toujours l'amour )

    "Se promener à deux au clair de lune, par le chemin du bois, en se répétant des niaiseries banales et sempiternelles, se jurer des mensonges emphatiques et vains, se promettre l'un à l'autre des vies heureusement moins aliénantes que le couple ne les...

  • Témoins à décharge

    29 novembre 2006 ( #Au coin d'la rue... )

    : "On croit jeter l'envers de soi, la sale et l'inutile. Mais c'est peut-être aussi l'endroit qu'on pourrait déchiffrer, dans ces curieuses fiançailles entre les revues jamais lues des mutuelles et les boîtes d'Upsa, les petits parachutes des sachets...

  • Entrée libre

    01 décembre 2006 ( #Au coin d'la rue... )

    "Il y a deux sortes d'images. Il y a les images "Défense d'entrée" et les images "Entrée libre". Si vous intéressez l'oeil des gens, s'ils comprennent que l'entrée est libre, ils entreront dans l'image comme par une fenêtre ouverte. Vous inventez des...

  • A la terrasse

    16 janvier 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    "- Tu as le temps de prendre un pot ? -Cinq minutes alors. Il n'y a pas eu de préméditation. parmi tous les possibles, celui-là ne se refuse guère, on l'investit sans manières, presque à la sauvette (...). On fait le pressé, le malin, mais on le sent...

  • En avant, calme et droit

    26 janvier 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    "Les fesses poussées vers le pommeau et collées à la selle, les cuisses sur leur plat et descendues, les jambes fixes et au contact des flancs, les talons bas, ses reins, ses hanches, tout son dos épousant chaque impulsion du cheval selon un rythme, un...

  • Icône

    04 février 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    « Soyez réalistes : demandez l'impossible » « Rêve et tu seras libre, lutte et tu seras libre de ta vie » Dommage que le même ait dit aussi : « Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire. Notre lutte...

  • A bicyclette

    10 mars 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    "Elle l'avait senti dès les premiers pas sur le trottoir avant même d'enfourcher sa bicyclette. Une allégresse. Pas le jaillissement de la joie, pas le battement de coeur toujours un peu anxieux du bonheur (...). Non çà venait de l'intérieur, et c'était...

  • Comme un cliché abandonné

    20 mars 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    "Il fait si froid quelquefois. La vie s'en va doucement. Mais si on la regarde, elle cesse étrangement de couler. Elle s'arrête, elle se fige dans l'immobile d'un instant, d'un moment capturé. Bloquer ainsi le temps ressemble à une photo maladroite. Une...

  • Socio-météorologie

    21 mars 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    "Quand il pleut, les gens lisent, vont au cinéma et tombent amoureux, les artistes travaillent, les soldats restent sous leur tente. Que font les hommes et les femmes quand il ne pleut pas ? Ils bronzent sur la plage, trainent devant les vitrines des...

  • La consigne

    23 mars 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    - Pourquoi viens-tu d’éteindre ton réverbère ? - C’est la consigne, répondit l’allumeur. Bonjour . Et il le ralluma. - Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ? - C’est la consigne , répondit l’allumeur. - Je ne comprends pas , dit le Petit prince. - Il...

  • Poésie de gouttière

    28 mars 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    Les chats dits "de gouttière" ne sont pas de noble ascendance féline, mais on les aime pour ce qu'ils sont. La poésie "de gouttière" (des poèmes à la sauvette qui fleurissent au coin d'la rue) ne prétend pas à la pure élégance du style. Ce n'est pas une...

  • Danger : virus !

    12 avril 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    Les virus sont des parasites, ce qui laisse penser qu’il s’agit d’organismes régressés. Les conditions de l’environnement de l’organisme parasité jouent un rôle majeur dans les diverses activités virales. Certains virus ont une activité pathologique banale...

  • Le temps des cerises...

    01 mai 2007 ( #Au coin d'la rue... )

    Catane (Sicile), 2002 J'aimerai toujours le temps des cerises C'est de ce temps-là que je garde au cœur Une plaie ouverte Et Dame Fortune, en m'étant offerte Ne saura jamais calmer ma douleur J'aimerai toujours le temps des cerises Et le souvenir que...

  • Pianissimo

    23 novembre 2006 ( #Histoires de chine )

    "Si la femme préfère le piano aux autres instruments, ce n'est en aucune façon parce qu'il est plus facile d'en jouer, ni parce qu'il est possible d'adopter, assise au piano, un maintien modeste. C'est bien plutôt que le piano est lié à l'existence domestique,...

  • un rien m'habille

    03 décembre 2006 ( #Histoires de chine )

    "Le mot "séduction"a remplacé le mot élégance. C'est une façon de vivre plus que de s'habiller", remarquait Yves Saint-Laurent vers la fin des années soixante. Ce passage d'une élégance largement codifiée, qui a ses règles et ses contraintes sociales,...

  • collection d'automne

    04 décembre 2006 ( #Histoires de chine )

    "Certaines réalisations de la création vestimentaire la plus contemporaine sont très significatives d'une évolution qui se caractérise par le refus de toute séduction et par la mise à distance de la sexualité. Que de plus en plus de vêtements soient faits...

  • Eloge de la cuillère en bois (1)

    05 décembre 2006 ( #Histoires de chine )

    Elle n’est pas un outil, mais un objet usuel, un ustensile. Pourtant la cuillère en bois porte la marque du geste mille fois accompli et témoigne des arts et traditions populaires en ce qu’elle résume modestement « l’esthétique du quotidien », et le passage...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>